• L'Exceptionnel  destin de
    la garçonne et l'assassin


    En novembre 2012 – date de création du blog – nous annoncions  la parution du livre de Danièle Voldman et Fabrice Virgili, chez Payot fin 2011. 

    Paris 1911. Paul Grappe et Louise Landy s'aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme pour ne pas être arrêté et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l'identité de Suzanne Landgard. Il entraîne son épouse dans de multiples jeux sexuels et acquiert même une petite notoriété en étant l'une des premières «femmes» à sauter en parachute. En 1925, avec l'amnistie, Suzanne redevient Paul. Pour le couple, les choses commencent alors à se gâter...
    À partir d'archives étonnantes (photos, lettres, journaux intimes, documents judiciaires), Fabrice Virgili et Danièle Voldman racontent la très curieuse – et tragique – histoire de Paul et Louise, une histoire qui brasse les questions des traumatismes de guerre, du travestissement, de l'homosexualité, des «troubles dans le genre», de la virilité, des violences conjugales et de la complexité des sentiments amoureux.

    ce livre inspira Chloé Cruchaudet en 2013, qui réalisa chez Delcourt Mauvais genre. Bande dessinée récompensée de multiple fois (prix Landerneau, meilleur livre pour le magazine Lire, coup de cœur au festival BD de Saint-Malo, prix de la critique ACBD et prix du public Culture au festival d'Angoulême… 

    Nos années folles Nos années folles

     

    Ne manquait au fabuleux destin que sa traduction cinématographique.

    C'est chose faite puisque André Téchiné s'est à son tour emparé de l'histoire dans son dernier opus intitulé.  

    Nos années folles

    Nos années folles

    avec Céline Sallette dans le rôle de Louise et, dans celui de Paul Grappe, Pierre Deladonchamps.

    Le film sera présenté dans quelques jours au Festival de Cannes 2017. La sortie en salle en septembre.

    synopsis : La véritable histoire de Paul qui, après deux années au front, se mutile et déserte. Pour le cacher, son épouse Louise le travestit en femme. Dans le Paris des Années Folles, il devient Suzanne. En 1925, enfin amnistié, Suzanne tentera de redevenir Paul…


    votre commentaire
  • jeudi 26 mai 2016, à la mairie du 11e arrondissement de Paris, 12, place Léon-Blum

    une conférence de Julie Verlaine sur 

    Femmes collectionneuses d’art et mécènes : figures et pratiques de l’engagement culturel au tournant XIXe-XXe

    dans le cadre d'une série de conférences consacrées au mécénat et à la philanthropie à Paris au XIXe et dans la première moitié du XXe, proposées par la mairie du 11e arrondissement et le Comité d’Histoire de la ville de Paris. 

     

     


    votre commentaire
  • journées d'études • Paris, les 9 et 10 juin 2016

    L'Algérie française en perspective :
    une forme de colonisation de peuplement spécifique ?


    L'Algérie française en perspective…La colonisation de peuplement attire de plus en plus d’attention de la part des chercheurs dans diverses aires géographiques et temporelles. Inspirés par le travail théorique notamment de collègues australiens tels Patrick Woolf et Lorenzo Veracini, le concept de « settler colonialism » – en Français, la colonisation de peuplement – fournit aux historiens un puissant instrument pour l’analyse de situations coloniales caractérisées par l’arrivée en masse de colons exogènes et le transfert des terres des mains populations autochtones aux immigrants. Les cinq dernières années ont vu la fondation d’un journal dédié, Settler Colonial Studies, et un effort concerté pour ériger les études de la colonisation de peuplement en domaine distinct de recherches. Le concept a connu un tel succès qu’une historienne des Amérindiens a pu écrire tout récemment que « la théorie de la colonisation de peuplement [settler colonial theory] a envahi mon domaine des études amérindiennes.  » En même temps, des praticiens de l’histoire globale ont dépeint le peuplement des régions lointaines par des Européens, surtout anglophones, comme un phénomène transnational avec des conséquences environnementales, épidémiologiques, économiques, culturelles, politiques, et géopolitiques à l’échelle mondiale.…

    Thématiques des journées

    Processus de colonisation : - Penser le peuplement ; - Emigrants et colons

    Situations Coloniales : - Institutions et vies politiques ; - Sciences et savoirs

    Violences : - Conflits coloniaux ; - Décolonisations

    Télécharger « L'Algérie française en perspective-programme-9-10juin2016.pdf »

     


    votre commentaire
  • journée d'étude • Paris, le 13 mai 2016

    Conseil national de la Résistance
    Fonds Louis Saillant

    Premières explorations

    avec la participation de Claire Andrieu, Philippe Buton, Noëlline Castagnez, Pascale Goetschel, Jean-Octave Guérin-Jollet, Michele Mioni, Gilles Morin, Jean-Marie Pernot, Michel Pigenet, André Saillant et Rossana Vaccaro

    Conseil national de la Résistance • Fonds Louis Saillant

     


    votre commentaire
  • Colloque • Montreuil, les 24 et 25 novembre 2016

    La CGT à épreuve des crises
    milieu des années 1970-1995

    colloque La CGT à épreuve des crises • 1970-1995

    Programme Télécharger « CGT à l'épreuve des crises -2016.pdf »

    Bulletin d'inscription Télécharger « CGT - epreuve des crises-bulletin d'inscription-nov.2016.pdf »

     

     


    votre commentaire
  • Colloque international
    Socialismes africains, socialisme en Afrique

    Colloque Socialismes africains, socialisme en Afrique

    Paris, les 7, 8 et 9 avril 2016

    Lieux

    • 7 & 8 avril • CNRS • site Pouchet, 59 rue Pouchet, 75017 Paris

    métro : ligne 13 station Brochant • bus : ligne 66 arrêt La Jonquière •
    ligne 31 arrêt Guy Môquet ou Brochant-Cardinet • RER C station Porte de Clichy

    • 7 avril (soir) • Maison des métallos, 94, rue Jean-Pierre-Timbaud, 75011 Paris
    métro : ligne 2 station Couronnes • ligne 3 station Parmentier

    • 9 avril • Université Paris 1 • site Panthéon, 12, place du Panthéon, 75005 Paris
    RER B station Luxembourg • bus : lignes 21, 27, 38, 82, 84, 85, 89 arrêt Luxembourg

    Télécharger « Socialismes africains2016-programme.pdf »


    votre commentaire
  • dédicaces et conférences de Catherine Rouvière pour son ouvrage Retourner à la terre

    Les femmes ou les silences de l’histoire, tel était le titre d’un ouvrage de Michelle Perrot qui a été, on le sait, une de celles – et plus rarement de ceux – qui ont, en France, inventé l’histoire des femmes. Mais s’il y a silence de l’histoire n’y a-t-il pas aussi, trop souvent, silence des archives ? Qu’en est-il des « femmes en archives » ? Et quel est le rôle respectif des hommes et des femmes dans la constitution des fonds ? Donatrices ou légatrices, veuves parfois « abusives », dit-on, ne se sont-elles pas effacées au profit des hommes en veillant à leur mémoire alors que la pareille ne leur était pas rendue ? Et qui sont les hommes qui ont veillé à la mémoire des femmes, sœurs, mères ou compagnes ? Quel est le sort réservé aux couples militants ? Une femme construit-elle sa mémoire autrement qu’un homme ? Un homme construit-il la mémoire d’une femme autrement que celle d’un homme ?
    Ces questions, qui ne sont évidemment pas atemporelles mais qu’il faudra poser en tenant compte de l’histoire des rapports de sexe, comme de l’histoire des professions d’archivistes et d’historien-ne-s irrigueront la journée genre de l’archive organisée le 11 février par le Centre d’histoire sociale du xxe siècle (CHS) et le Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale (Codhos). Il s’agira d’un domaine bien particulier, celui de l’histoire du militantisme : militantisme ouvrier où l’émancipation a été longtemps symbolisée par une figure prolétarienne généralement virile ; mais aussi militantisme féministe, qui s’est préoccupé dès longtemps de mémoire – pensons à la bibliothèque Marguerite Durand, du nom de sa fondatrice ou à l’encyclopédie féministe d’Hélène Brion, ou encore à la récente création d’Archives du féminisme, sans parler de divers dictionnaires. On attend de cette journée d’études, non pas des réponses définitives aux questions posées, ce qui serait illusoire et présomptueux, mais bien plutôt une lecture des archives du social en termes de genre.

     


    votre commentaire
  • Journée d'étude - Guerre civile et dictature. Regards croisés sur l'histoire espagnole au 20e siècle

    organisée par Charlotte Vorms et Élodie Richard

    Journée d'étude - Guerre civile et dictature. Regards croisés sur l'histoire espagnole au 20e siècleS’appuyant sur la sortie du numéro 127 de Vingtième Siècle. Revue d’histoire consacrée aux effets des conflits de mémoire sur l’écriture de l’histoire en Espagne, cette journée d’étude a pour objet d’explorer les relations entre cette historiographie et les autres historiographies européennes.

    Les historiens espagnols ont longtemps souligné combien l’histoire de ce pays au 20e siècle s’écartait de celle du reste de l’Europe. L’Espagne ne participe à aucune des deux guerres mondiales et est gouvernée près de quarante ans par une dictature née dans le contexte des années 1930. Les historiens y ont vu un temps la confirmation de cette « exception espagnole », théorisée par les intellectuels de ce pays depuis la fin du 19e siècle. Depuis les années 1990 cependant, ils s’appliquent à réintégrer l’histoire de l’Espagne à celle de l’Europe, à laquelle elle est étroitement corrélée, de la croissance des années 1914-1918 aux évolutions de la dictature franquiste, en passant bien sûr par la guerre civile dont la dimension internationale n’a cessé d’être mise en évidence par les historiens.

    L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les modalités de cette articulation de l’historiographie espagnole à l’historiographie internationale, en s’intéressant à l’histoire de la guerre civile et du franquisme. Quelles sont les variations espagnoles des questions et des courants historiographiques sur les guerres et sur les dictatures ? Quels usages font les historiens travaillant sur l’Espagne de la comparaison internationale, et des emprunts méthodologiques et théoriques ? Quel est l’apport de l’intégration de l’histoire de la guerre civile espagnole et du franquisme à la compréhension de l’histoire de l’Europe au 20e siècle ?

    Télécharger « JE-Guerre civile et dictature-8 janvier 2016.pdf »


    votre commentaire