• Michael Pollak - Liora Israël et Danièle Voldman

    Michael Pollak. De l’identité blessée à une sociologie des possibles

    Michael Pollak - Liora Israël et Danièle Voldmansous la direction de
    Liora Israël
    et Danièle Voldman

    Connu du grand public pour un livre novateur, Vienne 1900, paru en 1984, Michael Pollak, Viennois installé en France en 1971 pour y faire son doctorat, fut ensuite chercheur au Groupe de sociologie politique et morale (EHESS) et à l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS), jusqu’à sa mort en juin 1992 à l’âge de 44 ans.
    Dans le sillage de Pierre Bourdieu puis de Luc Boltanski et Laurent Thévenot, il exerça en France et en Allemagne une forte influence sur les sciences sociales, en sociologie d’abord, mais aussi en histoire, philosophie, littérature ou esthétique. Ses travaux sur L’Expérience concentrationnaire et la Shoah, ceux sur le sida, Mai 1968 ou sur la politique scientifique sont encore au cœur de bien des recherches actuelles.
    Michael Pollak a défini le concept d'« identité blessée » plaçant l’idée d’épreuve au centre de l’expérience sociale de l’individu. Son œuvre peut également se lire comme une sociologie des possibles. Le travail de Pollak se distingue par sa rigoureuse interdisciplinarité, sa capacité à penser sociologiquement les situations extrêmes ou encore l’historicité des phénomènes sociaux. Ces analyses ont traversé de nombreuses recherches, faisant de Michael Pollak un des penseurs importants de notre temps.
    Ce volume, écrit par des spécialistes de sa pensée ou de champs qu’il a traversés, souligne la diversité de ses apports et leur fécondité. Il illustre ses engagements, ainsi que les principales facettes de son itinéraire intellectuel. Deux textes inédits de Michael Pollak complètent cet ouvrage d’hommage et d’étude. 

    Dirigé par Liora Israël (EHESS, Centre Maurice Halbwachs) et Danièle Voldman (CNRS-CHS-Paris-1) qui avaient réuni un colloque sur la pensée de cet auteur à l'automne 2004 à l'Institut d'histoire du temps présent, cet ouvrage comprend des contributions de Luc Boltanski, Gerhard Botz, Alain Desrosières, Sarah Gensburger, Nathalie Heinich, Liora Israël, Pierre Lascoumes, Marie-Claire Lavabre, Cyril Lemieux, Jacques Le Rider, Janine Pierret, Marie-Ange Schiltz, Florence Tamagne, Pierre-Paul Zalio et deux textes inédits en français de Michael Pollak.


    Complexe, 2008
    coll. « Histoire du temps présent », 266 p.

    « Villes de banlieues. Personnel communal, élus locaux… Emmanuel Bellanger et Jacques GiraultRaphaëlle Branche et Sylvie Thénault - La France en guerre 1954-1962 Expériences métropolitaines de la guerre d’indépendance algérienne »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :