• Pas d’histoire sans archives. Mélanges « secret défense » offerts à Gilles Morin

    Pas d’histoire sans archives.
    Mélanges « secret défense » offerts à Gilles Morin

    Pas d’histoire sans archives. Mélanges « secret défense » offerts à Gilles MorinSous la direction de Noëlline Castagnez, Frédéric Cépède, Fabien Conord,
    Pascale Goetschel
    et Gilles Vergnon
    Avec les contributions de Christian Bougeard, Gilles Candar, Noëlline Castagnez, Frédéric Cépède, Vincent Chambarlhac, Christian Chevandier, Fabien Conord, Michel Dreyfus, Ismail Ferhat, Mathieu Fulla, Frank Georgi, Pascale Goetschel, Liliane Guignard-Gisselbrecht, Thierry Hohl, Anne-Laure Ollivier, Gilles Richard, Anne Simonin, Gilles Vergnon et Nathalie Viet-Depaule.
    Préface d'Antoine Prost.

    Nancy, Arbre bleu éditions, "Hors collection", juin 2020
    155x240 mm • 273 p.
    isbn 9791090129375
    prix 20 €

    lien vers l'éditeur

    Raymond Aron, Eugène Baudin, Maud Champetier de Ribes, Gaston Defferre, Charles de Gaulle, Valéry Giscard d’Estaing, Maurice Grimaud, Jean Lorris, Pierre Rosanvallon, Jean‑Baptiste Séverac, Alexandre Varenne, Jacques Vivez…
    Les parcours et les actes de ces personnalités, militants, responsables politiques, syndicaux, fonctionnaires sont abordés dans les pages de cet ouvrage à travers leurs traces archivistiques dans des fonds publics et privés. Ils racontent les évolutions, les transformations voire les mutations de notre société, depuis le milieu du XIXe siècle, dans les champs politique, syndical, social et religieux.
    Grâce à différents fonds d’archives, les attitudes individuelles pendant la Seconde Guerre mondiale, les mutations du mouvement socialiste et, enfin, les rapports entre l’État, les citoyens et la police, sont aussi réinterrogés.
    Cet ouvrage collectif, placé sous le patronyme de l’historien Gilles Morin, président de l’Association des usagers du service public des archives nationales (AUSPAN), entend démontrer le rôle majeur joué par les archives dans l’écriture de l’histoire et alerter sur les menaces qui planent quant à la restriction de leur ouverture. Sans archives, pas d’histoire, ou pas d’histoire scientifique. Et pas d’histoire sérieuse, sans historiens…

    Noëlline Castagnez, maître de conférences, habilitée à diriger des recherches, université d’Orléans • Frédéric Cépède, journaliste, Office universitaire de recherche socialiste (OURS), Paris • Fabien Conord, professeur d’histoire contemporaine, Université Clermont Auvergne • Pascale Goetschel, professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directrice du Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (Paris I/ CNRS) entre 2014 et 2018 • Gilles Vergnon, maître de conférences en Histoire contemporaine, habilité à diriger des recherches, à l’IEP de Lyon.

    Préface

    table des matières

    Préface, Antoine Prost 
    Introduction Noëlline Castagnez, Frédéric Cépède, Fabien Conord, Pascale Goetschel et Gilles Vergnon
    PREMIÈRE PARTIE TRACES DE VIES ET D’ENGAGEMENTS
    1. Élections, socialisme et république, à propos d’Eugène Baudin Gilles Candar
    Jean Lorris, le parcours d’un propagandiste socialiste Vincent Chambarlhac et Thierry Hohl
     Jacques Vivez ou un parcours de prêtre-ouvrier Nathalie Viet-Depaule
    Rosanvallon avant Rosanvallon ? Genèse syndicale d’une pensée du politique (1968-1977) Frank Georgi
    DEUXIÈME PARTIE EN GUERRE : COLLABORATION, RÉSISTANCE ET ATTENTISME
    M. la maudite ou Lacombe Lucienne ? Le parcours de la milicienne Maud Champetier de Ribes Gilles Vergnon  
     
       « Le dernier carré des renégats » ? Les socialistes pendant la Seconde Guerre mondiale sous le regard d’Alexandre Varenne Fabien Conord
    « S’abstenir n’est pas toujours une lâcheté ». L’attentisme ou le non-consentement de Jean-Baptiste Séverac dans son journal
    (30 juin 1940-8 mai 1945)
    Noëlline Castagnez
    TROISIÈME PARTIE ARRÊTS SUR ARCHIVES 
      Raymond Aron gaulliste malgré lui (novembre 1940-janvier 1941) Anne Simonin 
      L’histoire, les archives et les histoires de famille dans la guerre Frédéric Cépède
      Vers la scission du CNIP. Giscard d’Estaing écrit aux députés indépendants le 2 mai 1961 Gilles Richard
      QUATRIÈME PARTIE SOCIALISME ET SOCIÉTÉ 
     L’effondrement du trépied. La SFIO, FO et la FNCC, de la Libération aux années 1960 Michel Dreyfus  
     Un parti contre sa base ? La SFIO, la guerre d’Algérie et le monde enseignant Ismail Ferhat  
     1958-1981 : retour sur la longue marche des socialistes bretonsChristian Bougeard 
      CINQUIÈME PARTIE L’ÉTAT, SES PRÉFETS ET SA POLICE 
     Épier l’opinion publique à Paris. Avant et après le débarquement du 6 juin 1944 Pascale Goetschel 
      Maurice Grimaud, préfet, lettré, exemplaire Christian Chevandier 
      Mais que fait la police ? Le gouvernement socialiste face à la fronde policière du 3 juin 1983 Mathieu Fulla et Anne-Laure Ollivier
      Gilles Morin Président... de la société des Amis de Léon Blum Liliane Guignard-Gisselbrecht

    « Le PCF à Renault Billancourt. Force et crise d'un symbole ouvrier

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :